– QUI SUIS-JE ? –

Je m’appelle Marie Combeaud et les deux choses qui restent au coeur de ma recherche sont la joie et l’amour inconditionnel, voici mon chemin:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le cursus et les diplomes ont pour moi peu d’importance mais peuvent donner une idée du chemin parcouru et des intérets en évolution à l’intérieur de l’etre humain.

En terminal eu lieu la prise de conscience qui dessina les années qui suivirent. Je découvre en cours de philosophie Bouddha, sa philosophie de vie et son éveil. Je me fais  alors la promesse que mon objectif de vie est et sera de devenir une femme sereine et épanouie.

Après le Bac, je fais une Licence Education et Motricité à l’UFR STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) de Clermont Ferrand dans l’idée de devenir enseignante. J’y découvre un panel de sports qu’on m’invite à pratiquer autres que mes spécialités et m’ouvre aux sports de plaine nature, à la danse contemporaine, la préparation mentale des sportifs, la sophrologie, le yoga, et l’anthropologie… l’Humain et le Mouvement me fascinent, me questionnent, c’est pourquoi je poursuis  avec un Master de recherche en Anthropologie des Pratiques Corporelles spécialité Danse, que je justifie auprès de mes parents comme un détour avant ma vie professionelle future, pour mon développement personnel. Et en effet ce master va m’ouvir et me transformer en profondeur. Pour la recherche, j’observe l’être humain, questionne pour comprendre ce qui fait que telle personne pense et agis de telle manière à ce moment précis, avec comme point de départ que tout peut être compris si observé sans jugement avec le désir de comprendre. Je commence un travail sur moi avec un thérapeute spécialisé dans les mémoires émotionelles. J’y allais pensant juste résoudre un problème d’intolérance alimentaire, mais il répondra au cours des années qui suivirent à des questions restant en suspent en moi depuis l’adolescence autour de l’égo, des émotions, de l’âme, de Dieu… cette recherche avec lui me pationnant, je décortique mon propre fonctionnement, commence à vouloir voir qui je suis, la place des peurs dans mon quotidient…

Après 10 ans de Volley Ball, je me retrouve sur le terrain un jour de match avec la sensation intense de ne pas savoir ce que je fait là. Je sais alors que j’arreterai le sport dès la fin de la saison et ne fréquenterai plus les gymnases.

Je pars faire une école de théâtre, danse et chant à Paris, pour apprendre à écrire des textes humoristiques et à dépasser mes peurs en montant sur scène. Après de belles expériences parisiennes et basques, je rentre en Auvergne avec une idée en tête, reprendre le travail sur les émotions que j’avais mis de côté le temps de cette escpade, avec la sensation intense d’avoir besoin de plus de réponses, que la femme que je devenais s’éloignait de son objectif de paix intérieur. Je reviens au vert de l’Auvergne, commence la méditation, me plonge dans la littérature de développement personnel tout reprenant la réflexion avec le même thérapeute. A la fin de l’année scolaire je lui demande si je peux intégrer le collectif de thérapeutes en énergétique qu’il a co créé pour continuer un travail encore plus en profondeur sur les émotions au quotidient et pour comprendre ce qui se passe dans mes mains, quel est ce flou autour du magnétsme, de l’énergie et des coupeurs de feu dont je descends. A ce moment là je n’utilise pas mes maisn, ne les pose sur personne et suis loin de l’idée de soin, paralisée par la peur de mal faire et baricader dans le mysticisme qui rode autour de ces pratiques. Je cherche des réponses et décide d’aller les trouver à cet endroit. Mon idée initiale éait d’y rester 1an le temps de me séparer de mes blessures et d’être enfin en paix. Naiveté du débutant, inconsciente de ce qui reste à accomplir pour trouver l’amour en moi et de moi. Je resterai 2 ans dans ce collectif, où je rencontrerai Marina, masseuse formée en Inde, qui m’initiera puis me formera au Massage Ayurvédique.

 

Pendant ces années, des questionnements me revenaient en tête

« Sommes-nous en amour profond et sincère avec nous-même et avec les autres? »

« Comment changer mes habitudes de penser? »

« Comment passer du jugement à une acceptation sincère et libératrice de qui je suis? »

En théorie je savais que je devais m’aimer, mais comment j’allais m’y prendre concrétement? Puis, comment le partager avec les autres?

Je décidais de passer à l’action et de proposer des outils, qui correspondent à qui je suis aujourd’hui, pour entrer en contact avec soi-même et ressentir la joie immense qu’être soi-même procure.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les mots-ressource: Bienveillance et Amour